Imprimer cette page

Havaiki (traduction française)

Écrit par

Les paroles de cette chanson nous implorent de ne pas oublier les ancêtres qui résident à Havaiki, le séjour des morts marquisiens.

meae chef nouka hiva lebreton 1838

(Site funéraire d'un chef de Nukuhiva - Lebreton - 1838)

Les mots entre parenthèses viennent éclairer le lecteur sur la structure grammaticale de la phrase que l’artiste-poète a jugé bon construire à sa guise.

HAVAIKI

Ē te ati ènana ē, i nā pō òmua i te Henua ènana nei,

 ia mate tītahi o mātou,

E hua to īa kuhane i Havaiki.

I Havaiki te nohoìa o te kuhane o te ati òmua.

Eia to âtou èo ia tātou i tēnei â,

Umoì noa atu e haatuhaè ia âtou, umoì,

Umoì noa atu ia tuhaè ia tātou

E vai nei âtou.

(O) mātou tēnei te tau kuhane

(E) noho nei

(Io) he take (o) te Moana Nui o Hiva ē,

I Havaiki Nui nei,

Te vahi nohoìa o te kuhane òmua. x2

Havaiki ē, Havaiki ē,

Te vahi o te kuhane o te ati òmua,

Havaiki ē, Havaiki ē,

Haamaakau ananu. x2

E ape nei (tātou) ia ôtou

Tapu te haaavai (i) te haatupuna ;

Ua moèhu hoì mātou i tēnei,

Na ôtou (e) hakavaa (i) to mātou òko.x2

Havaiki ē, Havaiki ē,

Te vahi o te kuhane o te ati òmua,

Havaiki ē, Havaiki ē,

(a) haamaakau ananu. x4

Havaiki ē, Havaiki ē, Havaiki ē…

Eh, tribus de la Terre des Hommes, autrefois,

à la mort d’un d’entre nous,

Son esprit retournait à Havaiki.

Havaiki était le séjour des morts de nos tribus ancestrales.

Voici ce qu’elles nous disent aujourd’hui,

Ne les oublions surtout pas, jamais,

ne nous oublions surtout pas,

Ils sont ici avec nous.

Nous voici, nous les esprits

Qui demeurons

Au fond du Grand Océan de Hiva,

C’est ici, au Grand Havaiki,

Que demeurent les esprits ancestraux.

Havaiki eh, Havaiki eh,

Séjour des esprits ancestraux,

Havaiki eh, Havaiki eh,

Éternel soit ton souvenir.

Vous tous, nous vous conjurons

De ne pas délaisser nos traditions ;

On a fait de nous des exclus,

À vous de restaurer notre grandeur.

Havaiki eh, Havaiki eh,

Séjour des esprits ancestraux,

Havaiki eh, Havaiki eh,

Éternel soit ton souvenir.

Havaiki eh, Havaiki eh, Havaiki eh…

Paroles originales de Moetai Huioutu,

Traduction de Jacques Iakopo Pelleau, avril 2015.

 

Comments est propulsé par CComment