Imprimer cette page

2000 - 2020 : L’ACADÉMIE MARQUISIENNE CÉLÈBRE SES 20 ANS…

Écrit par

acad panneau int 90ko

(Panneau sculpté par Edgar Ete Tamarii de Nukuhiva)

L'année 2020 marque le 20ème anniversaire de la mise en place de l'Académie marquisienne - Te Haè/Pū Tuhuka/Tuhuna èo ènana/ènata - créée par décret le 27 janvier 2000. Cette année 2020 est l'occasion saisie par l'institution pour mieux faire connaître ses missions et se mettre le plus possible à la disposition de ceux qui chérissent la langue marquisienne, te èo ènana/ènata. Pour ce faire, un site internet sera bientôt ouvert ainsi qu'une page Facebook institutionnelle. A oho ananu tātou i te ìi no te meitaì o te èo ènana/ènata !!!

 

Session de septembre 2019 à Nukuhiva

L’Académie se réunit quatre jours dans une île différente au début de chaque période de vacances scolaires. De nombreux sujets sont traités ; voici le résumé de la session de l’Assemblée plénière qui s’est tenue du samedi 14 au mardi 17 septembre 2019 à la Maison-mère de l’Académie, Taiohaè, Nukuhiva.

1) - Travail préparatoire à la publication de documents décrivant la graphie officielle de la langue marquisienne.

2) - Corrections diverses avant publication :

        *- Légendes marquisiennes

        *- Livret trilingue sur la fabrication du kaakū

*- Remise en usage de la numération ancestrale basée sur le comptage par quatre des fruits à pain (mei/meì).

*- Un ouvrage scientifique en marquisien traitant des Sciences de la Terre.

3) – Projet de participation des académiciens de Hivaòa à la séance de traduction d’albums de littérature de jeunesse français le 27 septembre. Ce projet est lancé par Mme Aline Heitaa, inspectrice du premier degré pour les Marquises, afin de parvenir très rapidement à un enseignement en langue marquisienne dans tous les établissements scolaires concernées de l’archipel.

4) – Prise en compte de diverses invitations officielles :

*- Un atelier « archives numériques orales » les 18 et 19 novembre à Tahiti.

*- Les assises du tourisme le 26 septembre à Tahiti.

*- Les assises des langues wallisienne et futunienne à Wallis du 17 au 20 février 2020.

5) – Le lundi 16 septembre, rencontre avec Mgr Pascal Chang Soï, évêque du diocèse de Te Fenuaènata de Taiohaè qui fait part à l’Académie de sa décision d’utiliser désormais la graphie de l’Académie pour les chants, la correspondance et la liturgie du diocèse. Néanmoins, les textes anciens comme « Te Tekao a te Etua » et la Bible, rédigés selon les normes des autres langues polynésiennes, continueront à être utilisés tels quels.

6) – Le mardi 17 septembre, rencontre avec le nouveau tāvana hau des Marquises, M. Joseph Moerani Frébault. Invité par l’Académie, il prend note de ses nombreuses activités auxquelles il apporte tout son soutien. Il programme des travaux de rénovation du bâtiment (qui seront effectués sous trois semaines).

7) – En fin de session, Jacques Iakopo Pelleau est admis à l’Académie en qualité de membre actif.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée le 17/09/2019 à 18h00.

Rédigé par Jacques Iakopo Pelleau le 01/02/2020 à Taiohaè.

La publication des manifestations de l’Académie sera désormais proposée régulièrement sur sa page Facebook « Te Èo » en attendant la page officielle de l’Académie marquisienne.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Session d’octobre 2019 à Atuona, Hivaòa

L’Académie se réunit quatre jours dans une île différente au début de chaque période de vacances scolaires. De nombreux sujets sont traités ; voici le résumé de la session qui s’est tenue du dimanche 27 au mercredi 30 octobre 2019 dans les locaux de la circonscription d’Atuona, Hivaòa.

En préambule à l’ordre du jour, il est rappelé que les débats doivent se tenir en langue marquisienne.

Ordre du jour

1) - La graphie de l’Académie marquisienne

Dans la perspective de faire connaître rapidement au grand public les principes de la graphie adoptée par l’Académie, des personnalités de Hivaòa ont été conviées à un exposé mené sur le sujet par Antoinette Duchek.

2) - Le bilan des Assises du Tourisme est fait par une des académiciennes conviée à y participer à Tahiti les 26 et 27 septembre.

3) - Traductions diverses en marquisien

*- Le texte d’un reportage vidéo sur le tapa de Michel Charleux.

*- Un grand dépliant émanant du Ministère de la Culture concernant la restauration et la conservation des tiki de Puamaù à Hivaòa.

4) – Constat ayant été fait par les invités à l’exposé sur la graphie que le travail de 20 années de l’Académie était mal connu du grand public, trois membres de l’Académie sont chargés d’étudier les conditions de création d’un site internet et d’une page Facebook institutionnelle.

5) – Un nouveau point est fait sur l’éloignement des îles et des académiciens y résidant ; cet état de fait, qui complique l’organisation des réunions, est aggravé par les difficultés inhérentes aux aléas des transports aériens et maritimes dans l’archipel. Des solutions sont à l’étude afin de pouvoir fixer plus facilement les dates des dites réunions.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée le 30/10/2019 à 18h45.

Rédigé par Jacques Iakopo Pelleau le 08/02/2020 à Taiohaè.

La publication des manifestations de l’Académie sera désormais proposée régulièrement sur sa page Facebook « Te Èo » en attendant la page officielle de l’Académie marquisienne.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

IMG 0179 677ko

De gauche à droite, Edouard YU Teng (secrétaire permanent), Jacques Iakopo Pelleau (membre actif),Georges Toti Teikiehuupoko (directeur, de Uapou), Tehaumate Tetahiotupa (chancelier, de Tahuata), Antoinette Duchek (académicienne, représentant les Marquisiens vivant aux îles de la Société), Félicienne Heitaa (secrétaire générale, académicienne de Hiva'oa), Julien Tamarii (académicien de Nukuhiva), Sylvain Fournier, Delphine Rootuehine (les deux académiciens de Uahuka) et Gabriel Teikitekahioho (académicien de Nukuhiva).

Journée du 5 janvier 2020 à Nukuhiva

Créée par décret le 27 janvier 2000, l’Académie marquisienne commence sa 20ème année par une assemblée générale à Taiohaè du dimanche 05/01 au mardi 07/01. Onze membres sur quatorze sont présents à Nukuhiva.

Outre le renouvellement du bureau, l’approbation du budget 2019 et la correction de quelques publications, l’Académie a préparé son programme de réunions pour 2020 dont le point d’orgue sera une semaine spécifique de célébrations officielles fin octobre 2020 afin de rappeler la 1ère assemblée générale de l’institution le 20 octobre 2000.

Afin de satisfaire aux exigences liées à la promotion de la langue marquisienne, l’année qui s’ouvre verra la création d’un site internet dédié à l’Académie, et d’une page Facebook lui faisant écho.

En prélude à une année chargée, les membres présents de l’Académie ont inauguré le panneau extérieur portant le nom de l’institution en marquisien et en français.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Assemblée générale de janvier 2020 à Nukuhiva

acad vue ext 338ko

(Taiohaè, Nukuhiva : La maison-mère de l'Académie marquisienne, Te Haè/Faè Tuhuka/Tuhuna èo ènana/ènata, janvier 2020)

L’Académie se réunit quatre jours dans une île différente au début de chaque période de vacances scolaires. De nombreux sujets sont traités ; voici le résumé de la session de l’Assemblée plénière qui s’est tenue du samedi 4 janvier au mardi 7 janvier 2020 à la Maison-mère de l’Académie, Taiohaè, Nukuhiva.

*- Inauguration du panneau extérieur portant le nom de l’Académie marquisienne (voir photo).

*- Discours d’ouverture du directeur Toti Teikiehuupoko

*- Présentation de l’ordre du jour

*- Bilan moral et financier de l’année 2019

*- Rencontre avec Mme Aline Heitaa, inspectrice du premier degré qui vient exposer aux académiciens son projet de méthode de traduction de textes littéraires français en marquisien à l’usage de ses enseignants. L’Académie s’engage à lui fournir ses réflexions et conclusions le plus rapidement possible ; un groupe d’académiciens se réunira sous peu à Taiohaè afin d’étudier les détails du projet et d’y appliquer la graphie de l’Académie.

*- Projets pour 2020 :

       

- En février, déplacement à Wallis de deux académiciens à l’invitation de l’Académie Wallisienne.

- Du dimanche 23/02 au 26/02/2020 à Taiohaè : assemblée plénière puis réunion de travail des académiciens avec l’inspectrice du premier degré et les enseignants des Marquises.

- Du samedi 28/03 au mardi 31/03/2020, l’Académie se réunit à Tahuata.

- Du vendredi 26/06 au mardi 30/06/2020, l’Académie se réunit à Hivaòa.

- Du dimanche 25/10 au vendredi 30/10/2020, l’Académie se réunit à Nukuhiva (Célébrations du 20ème anniversaire de l’Académie – voir ci-après)

*- Célébration du 20ème anniversaire de l’Académie marquisienne. Créée par décret le 27 janvier 2000, l’Académie célèbre son 20ème anniversaire tout au long de l’année 2020.

- Création d’un site internet dédié à l’Académie marquisienne

- Création d’une page Facebook faisant écho à ce site et gérée par plusieurs administrateurs académiciens.

- La 1ère assemblée générale de l’Académie s’étant tenue le 20 octobre 2000, c’est cette date qui a été choisie afin d’organiser une grande semaine de manifestations culturelles diverses et liées à la langue marquisienne entre le 24/10 et le 31/10/2020 à Taiohaè.

*- Autres projets :

- Publication de deux ouvrages en langue marquisienne.

- Réédition de « Makaiaanui » en bilingue (marquisien-français)

- Réédition de « Te ùmuhei » en trilingue (marquisien-français-anglais).

Questions diverses :

- À la requête du Ministère de la Culture polynésien, le nom de deux académiciennes est proposé pour siéger au Conseil des Arts et Lettres.

- L’association « Èo ènata » prendra en charge la réédition du lexique marquisien-français « Ponatekao Tāpapaìa » de Mgr Hervé Le Cléac’h (la 1ère édition est épuisée en librairie).

*- Renouvellement du bureau

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée le 06/01/2020 à 18h00 ; des réunions informelles se tiennent le lendemain à l’Académie en attendant les départs successifs des académiciens vers leurs îles respectives.

Rédigé par Jacques Iakopo Pelleau le 15/01/2020 à Taiohaè.

La publication des manifestations de l’Académie sera désormais proposée régulièrement sur sa page Facebook « Te Èo » en attendant la page officielle de l’Académie marquisienne.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Assemblée générale de février 2020 à Nukuhiva

academiciens 200225 1

De gauche à droite : Jacques Iakopo Pelleau (membre actif), Sarah Vaki, académicienne de Fatuiva, Teiki Huukena, auteur et maître-tatoueur, nouveau membre actif, Léonne Tauhiro, académicienne de Tahuata, Tehaumate Tetahiotupa, chancelier de l'Académie, académicien de Tahuata, Christiane Gaubil, académicienne de Hiva'oa, Julien Tamarii, trésorier de l'Académie, académicien de Nukuhiva et Félicienne Heitaa, Sécrétaire générale de l'Académie, académicienne de Hiva'oa. Etaient aussi présents Sylvain Fournier et Delphine Rootuehine, académiciens de Uahuka. Toti Teikiehuupoko, directeur de l'Académie, a fait un arrêt en transit entre Wallis et Uapou.

 

L’Académie marquisienne se prépare à célébrer dignement son 20ème anniversaire. L’institution s’est réunie à sa maison-mère de Taiohaè du dimanche 23 au mercredi 26 février afin de travailler sur différents thèmes.

* - Le devis concernant la création d’un site internet a été adopté à l’unanimité des présents ; le projet peut donc être initié.

*- Préparation des célébrations du 20ème anniversaire de l’Académie fin octobre 2020 à Nukuhiva dont le point d’orgue serait un colloque sur les langues polynésiennes avec des participants de différentes académies régionales. En même temps que les difficultés à venir, on constate le désir d’implication de chacun.

À ce propos, tous s’inquiètent de la décision du refus de la France de ratifier la reconnaissance des langues régionales.

https://la1ere.francetvinfo.fr/loi-protection-promotion-langues-regionales-adoptee-assemblee-nationale-800007.html?fbclid=IwAR0s61hc3vMKT4dsuRT1Eg0A4O2t0TvpH9Mt6gRdVAsuy-CoLNtbeSkw-Tk

- Au cours de la matinée du lundi 24, l’Académie a reçu Teìki Huukena, maître tatoueur à Nukuhiva. Très impliqué aussi dans la défense et la promotion de la langue marquisienne, le jeune auteur de deux ouvrages décrivant le patutiki a exposé son vaste projet de collecte de mots marquisiens dans les divers dictionnaires connus afin d’en faire profiter le public à plus long terme. Il a insisté sur la collaboration officielle et soutenue de linguistes connus tels Jacques Vernaudon, maître de conférences à l’UPF, l’Université de la Polynésie française. Suite à cet exposé et, en présence du directeur Toti Teìkiehuupoko, fraîchement arrivé du colloque de Wallis en fin de matinée, par acclamation générale, Teìki Huukena a été admis en qualité de membre actif au sein de l’Académie marquisienne.

index

- Au cours de l’après-midi du lundi 24 février, l’Académie a reçu Mme Odile Simonet venue exposer son travail de recherche sur les poissons côtiers et les mammifères marins des Marquises. Un certain nombre de ces animaux ne possédant pas de nom vernaculaire, les Académiciens en ont proposé un qui leur paraissait le plus adéquat.

- Le mardi 25 au matin, sur invitation de Mme Aline Heitaa-Archier, inspectrice du premier degré, les académiciens se sont rendus à la circonscription administrative afin d’y rencontrer tous les professeurs des écoles des Marquises en charge d’élèves du cycle 1 (les tout-petits) réunis en session de travail. Les académiciens se sont présentés et ils ont fait par des ressources disponibles afin de soutenir le travail des enseignants.

À la requête de ses confrères et consœurs, Jacques Iakopo Pelleau a exposé à tous la graphie liée de l’Académie ; à la suite de quoi, Mme Heita-Archier a déclaré cette graphie désormais reconnue et utilisée par la circonscription pédagogique des Marquises.

(Après le diocèse des Marquises et Mgr Pascal Chang Soi en septembre 2019, c’est désormais le système éducatif du premier degré qui adopte la graphie liée de l’Académie).

 academie.education 200225

   (Après la réunion du mardi 25 février au matin, les académicens marquisiens, les enseignants des Marquises (cycle 1 du premier degré), leur équipe pédagogique et l'inspectrice Aline Heitaa-Archier entourée de ses collaborateurs, posent pour la photo-souvenir dans les jardins de la Cité administrative de Taiohaè, siège de la circonscription.)

 

Le mercredi 25 février 2020

En attendant le départ des académiciens vers leur île de résidence en fin de matinée, le travail continue à l’envie dans notre salle de réunion

Le jeudi 26 février 2020

Toujours à l’invitation de Mme Aline Heitaa-Archier, les académiciens de Nukuhiva se rendent dans deux écoles où ils sont témoins des premiers pas du renouveau de l’enseignement du marquisien en cycle 1. Deux membres se rendent à l’école Pātoa de Taiohaè, et deux autres à Taipivai dans l’école Vaièe.

En fin de matinée, tous les participants se retrouvent à la circonscription pédagogique afin de faire le point.

Le vendredi 27 février 2020

Toujours dans la même grande salle, dès 13h30, les membres de l’Académie de Nukuhiva collaborent à la 4ème séance de traduction en marquisien d’ouvrages français à destination des élèves marquisiens. La grande nouveauté c’est que Mme Heitaa charge de les traduire aussi en anglais ses enseignants possédant une licence d’anglais, activité à laquelle Jacques Iakopo Pelleau est convié d’office. La séance de travail se déroule avec assiduité jusqu’en fin d’après-midi.

ÉPILOGUE

En dépit de la déperdition reconnue de la langue marquisienne, et en toute connaissance des causes anciennes et récentes de cette déperdition, les personnes impliquées se réjouissent de voir enfin la situation frémir dans de nombreux domaines, redonnant ainsi espoir à ceux qui, comme moi, commençaient à douter du désir profond des ènana/ènata de transmettre à leur progéniture leur langue, seul élément de la culture ancestrale encore vivant au jour le jour …

Mis à jour par Jacques Iakopo Pelleau le 03/03/2020

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Prochaine réunion de l'Académie en mars à Hapatoni, Tahuata



À SUIVRE...

Comments est propulsé par CComment