INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

   {seog:disable}AUJOURD'HUI 16/09/2022, MISE EN CONFORMITÉ ORTHOGRAPHIQUE DU SITE TERMINÉE - PLUS DE 56000 VISITEURS EN 3 ANS ET 6 MOIS - MERCI À TOUS - KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!! CHAQUE SEMAINE, RETROUVEZ DE NOUVEAUX ARTICLES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

Rechercher un mot dans le dictionnaire (expressions régulières autorisées)
E

1) - Particule préverbale indiquant le non-révolu ; sa corrélation avec nei, ana, aa placés après le verbe, indique l'action en cours.
2) - Particule indiquant la nature du mot qui suit : e potu, c'est un chat (et pas autre chose).
3) - Préposition introduisant le complément d'agent du verbe passif, celui par lequel l'action est effectuée.
4) - Particule affirmative, très allongée, en début de phrase : oui ; c'est cela.
5) - Marque du vocatif, de l'interpellation, toujours en usage, qu'on s'adresse à quelqu'un à l'oral ou par écrit ; souvent répété avant et après le nom de la personne : E Moana e,...

E aha à

Locution conjonctive : bien que, malgré, en dépit de.

E hia

Interrogatif portant sur une quantité dont il est le plus souvent suivi : combien de...? E hia moni ? combien cela coûte-t-il ?

E hoì !

Bien sûr, certainement !

Ēaēa

Mot base
1)- Être mince, transparent.
2)- (Être en ) plastique ; le plastique.

Èeva kā

Être exténué, épuisé.

Èhi

Te èhi : la noix de coco ; te tumu èhi, le cocotier ; e vāhi i te èhi, (littéralement, fendre le coco), faire le coprah.

Èhu

Mot base.
E èhu : tomber en lambeaux ; se dissoudre. Être en lambeaux, en cendres ; déchets, résidus, cendres.

Èhua

Nom marquisien du mois de janvier, marqué par la grande récolte de mei. De par sa position, a donné son nom à l'année entière ; te èhua : un an, une année.

Èhuō

Nom d'une étoile qui apparaît au début du mois d'août ; le mois d'août.

Èi

Te èi : la dent de cachalot ; taki èi, collier de dents de cachalot ; hakakaièi, gros ornement d'oreille en dent de cachalot.

Eīa

Démonstratif présentatif corrélatif à la première personne ; eīa au nei : me voici.

Èià

Anaphorique spatio-temporel ; il renvoit à un endroit ou un moment dont on vient de parler : là, là-bas. No èià, par conséquent ; à cause de cela...

Eiao

Aussi écrit Èiao : île désormais déserte de 44km² située à 100km au nord-est de Nuku Hiva dont elle dépend administrativement.

Èitā

Te èitā : les mauvaises herbes ; te maa èitā, la brousse. E vavee i te èitā, débrousser.

Èka

1)- Te èka ènana : le curcuma (curcuma longa), rhizome jaune-oranger avec le jus duquel les anciens s'enduisaient le corps pour des raisons ésthétiques, cosmétique et festives.
2)- E èka (S), séjourner, habiter = noho (N).
3)- Marque du superlatif : tata èka, très proche.
4)- Joyeux, gai.

Èkaèka

Mot base.
1)- E èkaèka : être réjouit, être amusé ; se réjouir.
2)- Te èkaèka : la joie, le réjouissement.
3)- E haaèkaèka : réjouir qqn, (peut traduire remercier).

Èkaretia

Te Èkaretia : l'Église (la communauté).

Emièe

E emièe : trembler, tressaillir, sursauter.

Enā

Démonstratif corrélatif de la deuxième personne ou de ce qui en est proche : voici, voila. Enā ta òe mea inu, voici ta boisson. Suivi de me, il exprime l'appartenance : «Enā ma ta òe ahi ? Tu as du feu ?».

Ènana Synonymes: Ènata

Mot base
Te ènana (N) : l'homme ; un humain; un être humain/le verbe : être humain. Cette forme est celle utilisée au nord ; son équivalent sudiste est ènata (S). Te Henua ènana (N)/Te Fenua ènata (S) : la Terre des Hommes, nom marquisien des Îles Marquises. Te èo ènana/ènata : la langue marquisienne.

Ènu

Te ènu : nom d'un palmier endémique des Îles Marquises (pelagodoxa henryana). On le trouve en quantité à Taipivai où les habitants mangent encore ses noix.

Eō ! : interjection multitonale exprimant la surprise mêlée de mécontentement.

Èo

Te èo 1)- La voix ; une voix éléctorale. 2)- La langue parlée ≠ te èò : la langue-muscle. Te èo ènana/ènata : la langue marquisienne. Te èo takièka = hīmene : un chant, une chanson

Èò

Te èò : la langue muscle.