INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 08/12/2019, PLUS DE 13000 VISITEURS EN 8 MOIS !!! MERCI À TOUS !!! KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE DE CHAQUE DIMANCHE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

Heivao, to ù hia (traduction française)

Écrit par

Chanson écrite par Isidore Kohumoetini à l’occasion de la naissance difficile d’un de ses neveux nommé Heivao (Collier/couronne du fond de la Vallée).



collier tiare
(Les mots entre parenthèses viennent éclairer le lecteur sur la structure grammaticale de la phrase que l’artiste-poète a jugé bon construire à sa guise.)

 

HEIVAO, TO Ù HIA

(E) kohoà nei to ù houpo

ia mau mai te tama hou pohuèìa.

I te pō māhina hou ē,

To ù tiòhi atu ia koe

Ma te mahaò o te mata ia koe,

Te poèa Heivao.

To ù pureìa.

Moumu

(E) kohoà nei to ù houpo

Ia mau mai to koe ata

I òto o au nei,

To koe nino i puna mai,

Te tama o to ù nei hia.

Mon cœur désire très fort

Voir cet enfant nouveau-né survivre.

Cette nuit de nouvelle lune,

Je te regarde et

Mes yeux sont émerveillés de te voir,

Toi Heivao, la beauté même.

C'est ma prière.

Refrain

Mon cœur désire très fort

Voir ton image rester fixée

Au fond de moi-même,

Toi l’être qui vient de jaillir,

Toi l’enfant tant désiré.

Traduit par Jacques Iakopo Pelleau, août 2015.

 

Comments est propulsé par CComment