INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 08/12/2019, PLUS DE 13000 VISITEURS EN 8 MOIS !!! MERCI À TOUS !!! KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE DE CHAQUE DIMANCHE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

Pourquoi ré-écrire et traduire les textes d'auteur ?

Écrit par

Dans la rubrique « Textes d’auteur », on trouve les paroles originales des morceaux musicaux présentés ; y sont aussi proposées les traductions de l’artiste. Les musiciens sont des poètes qui manient la langue à leur manière et ne suivent pas toujours les codes académiques.

Dans le cadre de mon travail sur la langue marquisienne, et dans le but de faciliter aux visiteurs la compréhension des textes, je propose une remise aux normes et une traduction au plus près du sens des paroles.

Des mots et lettres ayant été omis par l’auteur pour des raisons poétiques ou autres, je les ajoute entre parenthèses afin de redonner aux phrases une structure conforme aux normes qui sont étudiées dans mon cours d’initiation.

En outre, cette remise en forme facilite la traduction en français et la création de liens plus clairs entre les deux langues.

 

Patuìa e / Rédigé par Jacques Iakopo Pelleau

Comments est propulsé par CComment