INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 01/07/2020, PLUS DE 19700 VISITEURS EN 14 MOIS dont 1200 ce dernier mois !!! MERCI À TOUS !!! KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

A tū ! (traduction française)

Écrit par

Debout ! Levez-vous ! Réveillez votre courage et reprenez la terre qu’on vous a volée ! C’est le message de cette chanson militante.

revolte0   Copy (2)

Les mots entre parenthèses viennent éclairer le lecteur sur la structure grammaticale de la phrase que l’artiste-poète a jugé bon construire à sa guise.

    A TŪ !

Ē to ù ati ènana,

E aha ta òe haaavaiìa mai ?

To òe noa iho vaimata. x2


(U) tihe mai âtou me to âtou vaavō

E too (i) to òe henua

(i) to òe kuhane, (i) to òe hōupo.


A tū ! A tū !

No òe tēnei henua ! ē, ē

A hakavaa (i) to òe toa nui à ! Ē, ē.


Ē to ù ati ènana,

E aha ta haaavaiìa mai ?

To òe noa iho vaimata. x2


(U) tihe mai âtou me to âtou pakaihi koè

Vāvāhi (i) ta òe haatupuna,

Ta òe ia e ùmihi nei (i) tēnei â.


A tū ! A tū !

No òe tēnei henua ! ē, ē,

A hakavaa (i) to òe toa nuiìa ! ē, ē x4

Ē, ē, ē …

Eh ma tribu ancestrale,

Que t'ont-ils laissé ?

Rien que tes propres larmes.


Ils sont venus avec leur orgueil

Voler ta terre mère,

Ton esprit et ton cœur.


Debout ! Lève-toi !

Ce pays t’appartient, eh, eh.

Allez, réveille le guerrier qui sommeille

En toi ! Eh, eh.


Eh ma tribu ancestrale,

Que t'ont-ils laissé ?

Rien que tes propres larmes.


Ils sont venus avec leur irrespect

Anéantir tes traditions,

Celles qui justement fondent notre

Quête de chaque jour.


Debout ! Lève-toi !

Ce pays t’appartient, eh, eh.

Allez, réveille le guerrier qui sommeille

En toi !

Eh, eh, eh …

Paroles originales de Moetai Huioutu

Traduction de Jacques Iakopo Pelleau, avril 2015

Comments est propulsé par CComment