INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 08/12/2019, PLUS DE 13000 VISITEURS EN 8 MOIS !!! MERCI À TOUS !!! KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE DE CHAQUE DIMANCHE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

Pahoè òe moe na ù (traduction française)

Écrit par

Cette chanson a été écrite par Isidore Kohumoetini afin de célébrer la naissance et le baptême de sa filleule Moenaù, à Toahotu, une des vallées de Tahiti.
Le prénom évoque la douceur du sommeil enfantin.

0:00
0:00

bapteme0


PAHOÈ ÒE MOE NA Ù

E èo taki moû to ù ia koe,

E èo heva heva ia koe ;

Te maakau e mehea nei i te pō,

Kite koè ìa e koe.

 

O koe ē ta ù tama,

Te pootu no Toahotu,

Pahoè òe moe na ù (Moenaù)

Ta ù i papatema i mua o te Hatu.

J’ai pour toi une chanson douce,

Une chanson à te fredonner ;

Ce soir, je pense tendrement à toi,

Et tu ne le sais pas.

 

C’est toi mon enfant,

La beauté de Toahotu,

Ma petite fille Moenaù

Que j’ai baptisée devant le Seigneur.

Traduction de Jacques Iakopo Pelleau, août 2015.



 

Comments est propulsé par CComment