INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 10/09/2019, PLUS DE 12000 VISITEURS EN 6 MOIS !!! MERCI À TOUS !!! KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!    (1- DE NOUVEAUX ARTICLES SONT PUBLIÉS CHAQUE SEMAINERETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE ! 2)- VOYEZ LA DERNIÈRE INTERVIEW DE JACQUES IAKOPO DANS LA RUBRIQUE "INTERVIEWS" !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

HAAPAO vs HAAPAÒ (Étude de vocabulaire)


                                 haapao2       VS     attention danger

Pour l'instant, l'absence de vocabulaire grammatical adapté ne me permet pas de traduire cet article en èo ènana. J'espère qu'un expert se laissera tenter.

 

I- ÉTAT DE LA SITUATION

Tous les Marquisiens connaissent la différence entre haapao et haapaò, et moi aussi. Néanmoins, excepté le fait que le deuxième vocable est importé du tahitien, quand il m’arrive de demander des explications, je ne suis pas satisfait de celles qu’on me donne.

J’ai donc entrepris de courtes recherches à partir des ouvrages suivants : le dictionnaire de Mgr Dordillon (D), le lexique de Mgr Le Cléac’h (HL), le dictionnaire de l’Académie tahitienne (AT) et, cerise sur le gâteau, un dictionnaire de langue hawaiienne (OH), le ‘ōlelo Hawaii.

Les mots achever, finir ou terminer étant considérés comme déjà connus, l’Académie marquisienne n’a pas jugé nécessaire de les intégrer à son « Mou Ponatekao Hou ».

Voici un récapitulatif des informations que j’ai pu recueillir.

       Mot racine

Langue

PAO,

HAAPAO

PAÒ (PAHO),

HAAPAÒ

PAU,

HAAPAU

Èo ènana

(ÈÈ)

* Rien dans (D).

* Rien dans(HL).

*- Dans (D), paò (ou paho) = fini, achevé, terminé + frapper.

On trouve aussi haapaò = achever, finir.

Du côté français, finir, achever = haapaò, haapaho.

*- Dans (HL), on ne trouve que pao = fini, achevé. Côté français, même chose que (D).

Δ On ne trouve HAAPAO dans aucun des deux dictionnaires.

*- Dans (D), pau a trois significations sans lien avec la notion de FIN.

= dard de certains poissons ; espèce de poisson ; expression « A pau ! » = « Gare ! », « Partons ! »

Reo Tahiti

(RT)

*- Cinq significations  différentes, sans rapport avec la notion de FIN/FINI.

*- Pa’o a deux sens sans rapport avec la notion de FIN.

*- Ha’apa’o possède cinq significations : prêter attention à ; obéir ; s’occuper de ; prédestiner, prévoir ; accepter.

*- Dans (AT), pau = (être) vaincu ; épuisé ; (être) consommé.

*- Ha’apau = épuiser, terminer ; détruire.

‘Ōlelo Hawai’i

(OH)

*- RIEN

*- RIEN

*- Dans (OH), pau = fini, terminé ;

*- Ho’opau = finir, terminer.

© avril 2015 Jacques Iakopo PELLEAU. Tous droits réservés

 

II- QUELQUES REMARQUES

1)- Contrairement à ce qui est entendu communément, la langue marquisienne ne contenait pas autrefois de mot haapao. Pour exprimer la notion de FIN, on utilisait paò/paho, et les verbes haapaò/haapaho.

2)- Néanmoins, sans signaler ce verbe haapao, Mgr Le Cléac’h décrit le mot pao = fini, achevé.

3)- En tahitien, cette notion de FIN est exprimée par pau/ha’apau ; il faut bien remarquer la similitude de prononciation dans la langue orale entre haapao et ha’apau.

4)- En hawaiien, cette notion de FIN est aussi exprimée par pau qui forme le verbe factitif ho’opau.

5)- Au cours des années, certains mots ont évolué ; ils ont changé de signification, ou bien de prononciation. En marquisien, on trouvait (D) :

*- Hao = piller, ravir, prendre de force, aboyer (pour les chiens) et, se mettre en colère.

*- Haò, quant à lui, signifiait protéger, s’entraider.

*- De nos jours, aboyer se dit plutôt hae (idée de férocité) ; pour dire se mettre en colère, se fâcher contre quelqu’un, le verbe ci-dessus hao s’est muté en haò : Ua haò te kui i ta īa tau tama. / La mère (s’) fâchée contre ses enfants.

7)- À l’occasion de mouvements de population entre les deux archipels tahitien et marquisien, le mot marquisien haapaò/terminer a peut-être été confronté au mot tahitien ha’apa’o/s’occuper de ; même prononciation mais sens différent. Il a peut-être aussi rencontré l’autre mot tahitien ha’apau/terminer. De ces rencontres, le mot marquisien haapaò s’est peut-être muté en haapao, avec la signification du mot tahitien ha’apau, qui se prononce presque de la même façon dans la conversation.

Il est donc ainsi possible qu’au début du XIXème siècle, haapaò se soit muté en haapao sans que personne ne mette en doute de nos jours sa signification de finir, terminer.

8)- Quant au mot tahitien ha’apa’o, il faut le rejeter de la langue marquisienne. Si quelqu’un veut dire : « (Il ne) Faut pas faire attention », on doit bannir « Aua e haapa’o ! ». Ou pire, quand quelqu’un vous dit : » « J’ai pas ha’apa’o » pour signifier qu’il n’a pas fait attention, il y a de quoi pleurer !!!

Dans le cas de la première expression, pourquoi ne pas dire : « Aua e apuu ! » ou bien « Aua e haamau ! » ; et pour la deuxième, pourquoi ne pas faire de même en disant : « Aè au i apuu » ou bien « Aè au i haamau » ?

Rappelons-nous qu’à la page 128 de son lexique, pour traduire « Service  de l’hygiène », l’Académie préconise « Te pū apuu i te pohuè taìtaì », littéralement « Le centre qui s’occupe de l’hygiène (la vie propre) ».

À nous de jouer ! À vous tous ainsi qu’aux spécialistes de donner leur avis maintenant !

UA PAO TA Ù TEKAO !!!

 

Rédigé par Jacques Iakopo Pelleau

 

Comments est propulsé par CComment