INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 22/04/2020, PLUS DE 17000 VISITEURS EN 13 MOIS dont 1000 ce dernier mois !!! MERCI À TOUS !!! KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

AUTOUR DE L’ENVIRONNEMENT (Étude de vocabulaire)

Écrit par

environnement3

 

AUTOUR DE L’ENVIRONNEMENT (Étude de vocabulaire)

À Ùapou, en décembre 2019, le thème du 12ème Matavaa o te Henuaènana était Te haatumu āpuu i to tātou aoatakuà, Comment la culture peut-elle se charger de notre environnement ?

Dans son lexique de mots nouveaux, « Mou Pona Tekao », l’Académie marquisienne nous propose un certain nombre de vocables concernant le domaine de l’environnement.

Ce mot y est effectivement traduit par aoatakuà dont les différents éléments constitutifs – ao, ata, kuà - expriment la beauté du monde.

Protéger, préserver l’environnement se dira donc : e pāpua i te aoatakuà ; ou bien comme dans le thème ci-dessus : e āpuu i te aoatakuà, se préoccuper de l’environnement.

 

A)- Les sources d’énergie

Ce même manuel nous propose aussi la liste des différentes énergies plus ou moins durables :

*- énergie éolienne : auìi metaki

*- énergie hydraulique : auìi vai

*- énergie marée-motrice : auìi tai pī

*- énergie nucléaire : auìi àtomī

*- énergie solaire : auìi òumati

Il manque encore des mots à cette liste. En effet, on ne trouve pas de traduction pour énergies fossiles pour lesquelles je propose auìi kao henua – pour le pétrole - et auìi autā henua – pour le gaz naturel. Votre opinion sera la bienvenue !

L’énergie nucléaire mise à part, les autres sont des énergies renouvelables que l’Académie nomme auìi puna ananu. Le mot puna signifiant source, l’expression veut donc dire que l’énergie en question coule de source et qu’elle ne se tarira jamais, qu’elle est inépuisable

B)- Gaspiller vs. économiser

1) - Pour le mot gaspiller, l’Académie propose tūtā pū, auquel on peut ajouter haapao pū ou haatahe pū s’il s’agit de l’eau. (Utilisons ces mots pour remplacer les mots tahitiens « māu’a » et « haamāu’a » que certains Marquisiens emploient encore à tort !)

2) - Concernant le verbe économiser, l’Académie propose haamimiù et haanenea. Leur signification originelle nous est donnée dans le dictionnaire de Mgr Dordillon :

*- page 186-I, mimiù 1)- rabougri, qui ne pousse pas vite par manque d’air (plantes) 2)- ènana mimiù, personne parcimonieuse, qui ménage sa nourriture. 3)- haamimiù i te ma, conserver le ma dans un silo.

*- page 196-I, nenea 1)- durable, qui fait un long usage 2)- haanenea, conserver, soigner, faire durer.

Haamimiù et haanenea signifient donc davantage faire durer que économiser qui inclut l’idée de mettre de côté, haapaekē, haapuke, tuku ma he kaokao. À la page 183-I du dictionnaire de Mgr Dordillon, on trouve aussi le mot meheu avec la même notion d’épargner, principalement de l’argent.

C)- Quelques interrogations

1)- En ces temps de gaspillage, où la notion de durable/durabilité proposée par le mot nenea est la bienvenue, pourrait-on traduire économie durable par te viviniìa taetae moni nenea, ou bien par te viviniìa nenea o te taetae moni ?

On pourrait aussi utiliser le mot maafeu que l’on trouve à la page 171-I du dictionnaire Dordillon, et qui signifie qui ne tarit point, qui ne finit pas. S’il peut s’appliquer à un discours interminable, c’est bien qu’il renferme, lui aussi, la notion de durabilié, de ce qui est intarissable. Qu’en pensez-vous ?

2)- Par opposition, page 204-I du dictionnaire Dordillon, j’ai trouvé le mot pupo signifiant éphémère, sans durée, passager, temporaire. Des amis m’ont dit que le verbe haapupo signifiait utiliser une seule fois, et jeter. Si pupo peut signifier jetable, haapupo viendrait alors allonger la liste des synonymes de gaspiller, particulièrement dans le cas des objets et du matériel. Pour les sacs en plastique jetables, pourrait-on dire te tau kaka eaea pupo ou bien te tau kaka eaea haapupo ?

3)- Si l’énergie renouvelable, c'est-à-dire recyclable, se traduit par auìi puna ananu, pourrait-on partir de ce mot pour créer les verbes haapuna ou bien haapuna hakaùa signifiant recycler ? Pourrait-on aussi obtenir te haapunaìa ou te haapunaìa memau pour traduire le recyclage des objets ?

N’hésitez pas à donner votre avis !

Rédigé par Jacques Iakopo Pelleau en janvier 2020

 

Comments est propulsé par CComment