INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 17/01/2020, PLUS DE 14000 VISITEURS EN 8 MOIS !!! MERCI À TOUS !!! KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE DE CHAQUE DIMANCHE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

En mémoire de Stanislas MOANATINI (1844-1893)

Écrit par

156 ème ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE STANISLAS MOANATINI

moanatini 1893 1

Moanatini est né à Hakauì en 1844.

Après Manutini et Teìkiàutini, il était le 3ème et dernier enfant de Apekuà, fille aînée de Paètini et du chef/hakāìki des Teii de Taiohaè, Temoana. Ils s’étaient mariés en 1833, tous deux âgés de 13 ans.

Vers 1849, Temoana épouse Vaekehuupokotitipū, fille cadette de Paètini et sœur de Apekuà. En premières noces, elle avait épousé le chef Hapaa, Tetōuanuiohapaa auquel elle avait donné une fille, Titahuupoko, mais les deux étant décédés, elle pouvait épouser son beau-frère, Temoana. C’est ainsi que Vaekehu devient belle-mère de Stanislas.

Le 29 juin 1853, à Taiohaè, le Père Dordillon baptise toute la famille présente, à savoir :

- Temoana, baptisé Jules, Charles/Karoro

- Vaekehuupokotitipū, baptisée Élisabeth/Eritapeta, Louise, Françoise,

- Le fils de Temoana, Moanatini, baptisé Stanislas/Tanihā, Jules Charles et

- La fille aveugle de Temoana, Teìkiàutini, baptisée Louise/Ruita.

D’octobre 1856 à juin 1857, Stanislas Moanatini accompagne le Père Dordillon à Valparaiso au Chili pour son ordination épiscopale ; il est scolarisé sur place parmi les enfants des commerçants français.

Après la mort de Temoana en septembre 1863 et l’application stricte des lois de 1863, le titre de grand-chef de Nukuhiva est supprimé par la France ; Stanislas devient chef de Hakauì.

Vers 1863, Stanislas Moanatini épouse Tāhiakoètōua, fille (adoptive ?) de Heato, chef/hakāìki de ‘Uapou (dont l’épouse était Tahiapeutōua, sœur de Temoana) ; ils ont une petite fille nommée Tāhiaheetini mais elle meurt avec sa maman vers 1865. C’est pour y enterrer sa fille chérie que Stanislas fait ouvrir le cimetière de Pahaatea à Taiohaè.

Après quelque temps, Stanislas se tourne vers Sabine Tāhiautohotemauohemapanauoteaa qui est déjà en couple avec un certain Timone. Vaekehu ne voit pas d’un très bon œil cette relation mais, comme Sabine est issue d’une famille de chefs de Tahuata, elle consent finalement au mariage qui doit se dérouler vers 1867.

Sabine et Stanislas ont d’abord un petit garçon nommé Temoanateìkiumatoto, baptisé Charles, qui meurt bébé ; il est enterré sur la terre Ututai de Hakauì. Très attristés par cette perte, Stanislas et Sabine partent à Vaitahu à Tahuata où c’est vers 1869 que nait leur première fille Vaekehuupokotitipūmāheòno, Feiàutini, Élisabeth que les autorités françaises nommeront grande cheffesse de Tahuata en 1880.

Le 29 mai 1879, à Taiohaè, en présence du Résident Chastagné, et afin de le faire héritier de tous ses biens et titres, Vaekehuupokotitipū adopte officiellement Stanislas, fils de son défunt mari, Temoana.

Leur fille cadette, Marie-Anne Sabine Tahuatukuàki nait le 20 décembre 1876 ; le 20 avril 1893, elle épouse Pierre Petero Nihotititehevaotaupō Taupotini.

C’est de ce jour-là que date la célèbre photo de mariage ; le mariage civil a lieu le lendemain, en présence de Mgr Martin et du Docteur-résident Tautain.

vaekehu en famille 1893 2

On peut aussi y voir en haut et de gauche à droite : Stanislas Moanatini, son fils adoptif Pākaùteii, Petero Taupotini et Sabine, épouse de Stanislas. En bas de gauche à droite, Jenny Teìkipatuèi, épouse de Pākaùteii, Vaekehuupokotitipū, veuve de Temoana et Marie-Anne, épouse de Petero Taupotini.

La photo en tête d’article est la seule représentation de Stanislas Moanatini qui devait mourir neuf mois plus tard, le 16 décembre 1893. ; il est enterré avec son père, à Viihenua, au-dessus du paepae Pikivehine, sur le bord de mer de Taiohaè.

acte deces stanislas 16121893 copie

(Article rédigé par Jacques Iakopo Pelleau, le 10 décembre 2018 à Taiohaè)

Cliquer ici pour voir une courte vidéo retraçant la mort de Stanislas Moanatini
(extrait de l'Histoire des îles Marquises en vidéo de Jacques Iakopo Pelleau)

 

Comments est propulsé par CComment