INFOS / MOU TEKAO HAKAÌTE

       AUJOURD'HUI 22/04/2020, PLUS DE 17000 VISITEURS EN 13 MOIS dont 1000 ce dernier mois !!! MERCI À TOUS !!! KOÙTAÙ NUI/VAIÈI NUI ÔTOU PAOTŪ !!!  DE NOUVEAUX ARTICLES ET LA LITURGIE CATHOLIQUE SONT PUBLIÉS DANS LES DEUX LANGUES CHAQUE SEMAINE ; RETROUVEZ-LES DANS LEUR RUBRIQUE RESPECTIVE !  À BIENTÔT ! ÒOA IHO !

Le site de partage de la langue marquisienne
Te tohua niu tavavā hou mea àva atu àva mai i te èo ènana
The new site for sharing the Marquesan language

Vue de la plage Vainahō et du Fort Collet, Taiohaè, Nukuhiva. René Gillotin, 1844.

Liste des adverbes augmentatifs et de leurs mots-bases respectifs

Écrit par

troptres1

 

LISTE DES MOTS-BASES MODIFIÉS PAR UN AUTRE ADVERBE AUGMENTATIF QUE « OKO »

Il s’agit de mots-bases dont la valeur est augmentée par un autre adverbe que oko (très, trop)

En marquisien, le premier sens de « oko » est « fort, être fort » comme dans l’exemple « Mea oko te tai/la mer est forte ».

L’adverbe augmentatif « oko » se traduit par « très » et se place aussitôt après le mot-base qu’il qualifie. Un grand nombre de mots-bases sont cependant modifiés par un adverbe spécifique, c'est-à-dire réservé à ce mot-base.

Au cours de mon étude ligne par ligne du dictionnaire de Mgr Dordillon, je les ai tous relevés et, maintenant que j’ai achevé la partie marquisien-français du dictionnaire, je peux vous en faire part ; ils y sont (presque) tous. Appréciez-les !

Àkaàka kōtiti/pāhihi

Très léger

Àkiàki, àhiàhi, àniàni pē/too

Très mince

Anu mātoketoke/metoè/metoke

Très froid

Éhutī

Entièrement détruit, dissous ; réduit en très petite poussière

Hakaìpaìpa pē

Très énorme, gigantesque

Hakika/hakiika/hākiki, haanainai

Très

Hame/hamehame èò, tī, tū

Très sec (mets), sans jus

Have, havikō

Très habile

Hena noa

Très fermement, solidement

Heò kakā/maikā/makakā/patikā/

patikakā

Très dur

Hohonu maati, matakaiù, makaiùiù

Très profond

Hoo kakā

Très vite (manger)

Ìkiìki tō

Très petit

Ita haèòèò

Très acide

Iti pō

Très petit

Kakakaka kī (kikī)

Qui empeste très fort

Kako kī (kikī)/kokokī (S)

Très élastique

Kava kū

Très acide, amer

Kavaivai tī

Très élégant, très bien fait

Kikakika kī (kikī)

Très ouvert

Makika (tout seul)=oko

Très

Mamae oko (taetae)

Objet très précieux

Mamao kī (kikī)

Très loin

Maukī (kikī)

Très solide, très ferme

Meha tī

Très sec (linge) ; t. rabougri

Menia kā (kakā)

Très lisse

Menino paa

Très calme, calme plat (mer)

Mini kā (kakā)

Très serrés les uns des autres

Momo kiò, kiho, niho, tiko

Très petit

Mooèòèò (S)

Très sec

Motoù hakaiàià/hakenakena/

hatevivi/hativivi

Très épais

Namu kakā kū

Qui sent très mauvais

Naohe, niohe, nioè pē

Très effilé, très fluet

Nikanika pē

Très sale, boueux, noir

Noko kā

Très ample, profond, VASTE

Òa mamake/metaì(S)

Très long (géant)

Oko kī (kikī)

Très fort

Paa nini (Hei), nekuhe

Très mûr (sur l’arbre), très mou

Paka meò

Très cuit, desséché

Pao onaona/kokokoko/mitikaa/

mitipaa/mitikaea

Complètement fini, épuisé, fini

Pē koraha/korakora

Très mal/mauvais

Pē kaù

Entièrement pourri

Peehu naìnaì/tī

Très mou, confortable

Peemō kā (kakā)

Très glissant

Pī pahupahu/kookoo/kouna/māiniini/

heòmaikā/mamakā/hanokonoko/

heèèi/anaha/tākoko/

Très plein, comble, replet

Potoihopo, potoiòpo

Très court

Pūkiki haveàveà

Très rouge, écarlate

Taìtaì pē

Très propre

Tata èka/tata èka pō

Très, très proche

Tita veò, veòveò

Très dense

Tohe kā (kakā)

Très obstiné

Toitoi noa

Très juste, vrai

Toko hakuìkuì/mātuìtuì/metuì/metuki

hatuìtuì/hatutau/hookeko

Très lourd

Très pénible

Tuhia kakā

Qui sent très mauvais

Tumohemohe kī

Très chétif, rabougri

Vaavaa tī

Très petit

 

Article rédigé par Jacques Iakopo Pelleau en 2016, mis-à-jour en 2020

 

Comments est propulsé par CComment